La différence entre Dieu et le chirurgien, c'est que Dieu ne se prend pas pour un chirurgien

mardi 22 septembre 2015

Interview auteur: Cedric Michel

Bienvenue chez nous Cedric. Nous voulons TOUT savoir.


1.      Présentez-vous en une phrase maximum
Je n’ai jamais cessé d’être un grand rêveur et j’aime partager mes rêves
2.  Qu’est-ce qui vous a poussé à écrire ?
Ce n’est pas quelque chose qui était programmé, prévu. C’est venu tout seul. J’aime lire, découvrir de nouveaux horizons, partager mes lectures, mes impressions, mon ressenti. L’envie de raconter une histoire s’est insinuée en moi, subrepticement, jusqu’à ce que j’ose me lancer. Ce premier saut vers l’inconnu a été une grande révélation pour moi, a représenté une étape dans ma vie, un moment de joie intense, vraiment très excitant, comme une réponse enfin trouvée.
3.  Pouvez-vous nous parlez rapidement de vos publications ?
J’ai écrit une trilogie Fantasy qui s’intitule « Le Souffle d’Erya ». C’est une histoire très ancrée dans le moyen âge, avec une légère base historique, celle des Cathares en France XIIème siècle, époque de grande intolérance dont se fait l’écho le roman.
Je n’avais tout d’abord pas envisagé que le livre soit scindé en trois tomes, je voulais que l’on plonge dans l’histoire et que l’on poursuive sans frein. Cela demeure un projet, d’ici un an les trois tomes seront rassemblés en un seul volume.
4.  Et de vos futurs projets ?
Je travaille sur une nouvelle histoire, toujours dans le même univers, qui se déroulera trois, quatre ans plus tard. De nouveaux enjeux, de nouveaux projets, au fil desquels nous retrouverons certains des personnages de la première trilogie. Les idées fusent…
Un autre projet a vu le jour au cours des derniers mois, celui d’adapter « Le Souffle d’Erya » en BD !!! J’ai eu la chance de rencontrer un illustrateur de talent qui s’est dors et déjà lancé dans l’aventure. L’idée me plaît énormément.
            Aidé de ma fille, j’anime un atelier d’écriture avec un groupe d’enfants déscolarisés, un projet ambitieux qui vise à créer un conte, à le scénariser et à en faire un petit court métrage dans lequel les enfants auront tous les rôles : jouer/interpréter, filmer, monter le film…
5.  Quel est le message que vous voulez faire passer dans vos romans/nouvelles ?
Une certaine idée de la tolérance. Je souhaiterais montrer à ma façon qu’il n’y a rien de plus beau qu’une société multiculturelle, riche de sa diversité.
6.  Quelles sont les sources de vos inspirations ?
Mes voyages, mes rencontres, mes lectures, les beaux moments de la vie que l’on partage avec les gens aimés.

7.  Comment doit-être, selon vous, un personnage principal ?
Peu importe qu’il soit sympathique ou non, ce doit être un personnage dont on doit comprendre le cheminement, les émotions, le ressenti, quelqu’un que l’on puisse imaginer croiser quelque part…
8.  Et un personnage secondaire ?
Indispensable pour rendre une histoire vivante, plus proche de la réalité, quelqu’un qui, par écho, reflet, va faire que le personnage principal soit bel et bien central dans l’histoire.
9.  De quel roman aimeriez-vous être l’auteur ?
« L’enchanteresse de florence », Salman Rushdie
10.              Quel est votre livre préféré ? Pourquoi ?
Je n’ai pas un livre préféré mais beaucoup de livres que j’aime beaucoup…Je ne saurais pas faire un tel choix.
11.              Comment se sont passés vos débuts dans l'écriture ?
Est venu un jour où résister à cette envie d’écrire qui me titillait chaque jour davantage n’a plus été possible. Je me suis lancé en douceur, j’avais cette idée qui est devenue au fil du temps le cœur de l’histoire…Un travail que je gardais secret... Puis, j’ai rencontré un illustrateur auquel j’ai parlé de mon projet et qui m’a proposé d’en faire une BD. J’ai accepté. Le projet n’a pas abouti mais ces deux années durant lesquelles j’ai dû raconter mon histoire, expliquer les enjeux, décrire les personnages, les lieux m’ont permis de la peaufiner, de la structurer, bref de la maîtriser. J’avais gagné en confiance et me sentais prêt à me lancer seul…La suite est une série de hauts et de bas, d’enthousiasme exacerbé et de déprime passagère, de rebonds et d’excitation…
12.              Parmi tous les personnages que vous avez créés, lequel est votre préféré ? Pourquoi ?
J’aime le savant Balthus ! Un peu farfelu, un bon vivant que l’on aime d’emblée… Son impatience, son enthousiasme pour tout ce qu’il découvre, c’est un personnage plein de vie et de folie, un être humain comme je les aime…
13.              Quelle est votre expérience avec les maisons d'édition ?
Un parcours tortueux, difficile… Pour autant, lorsque l’on croît en son projet, il ne faut jamais baisser les bras !
14.              Quels conseils donneriez-vous à quelqu'un voulant écrire ?
De ne jamais abandonner un projet, d’aller au bout de son rêve et de ne pas hésiter à demander conseil à d’autres écrivains. L’écriture est une expérience solitaire mais arrive un moment où l’on doit partager, se confronter aux regards des autres…


Le « Avez-vous déjà ».

1.  Avez-vous déjà eu le syndrome de la page blanche ? Si oui, comment avez-vous fait pour vous en débarrasser ?
C’est davantage pour moi une question de convergences de plusieurs facteurs. Je m’explique. Dans ma courte expérience, lorsque je me lance dans une histoire les idées sont là, évoluent constamment, j’ai la tête en ébullition. En fait, ce sont des idées qui mûrissent déjà depuis un certain temps dans mon esprit, même si je ne les ai pas couchées sur papier. Le sujet mûrit, les idées fluctuent et demandent à être agencées…Par contre, je crois que l’on ne choisit pas toujours le moment où ces idées vont surgir, ou du moins n’est-on pas toujours « disponible ». Je peux être chez moi et avoir une demi journée, une journée entière devant moi et ne pas réussir à écrire, mais être assailli à un moment inattendu dans la rue, dans un café ou même encore en pleine conversation avec quelqu’un…un mot fait rebondir votre esprit, les idées s’animent soudain… Le lieu, le contexte, le temps sont des facteurs importants pour moi.
Si je ne choisis pas toujours le moment où ces idées vont surgir, je peux par contre favoriser de tels moments en réunissant les conditions. Pour moi ce sera, une matinée dans un café parisien. J’ai mis du temps à le trouver, mais lorsque je l’ai trouvé je ne l’ai plus quitté. J’y vais dès que possible, c’est le lieu où j’écris probablement le plus. Je m’installe, bois un café, commence à relire tel ou tel passage puis les idées viennent d’elles-mêmes. Parfois ce ne sera qu’un travail d’une heure, parfois beaucoup plus.
2.  Avez-vous déjà abandonné un roman que vous aviez entamé ?
Non, je n’ai pas eu cette triste expérience.
3.  Avez-vous déjà laissé un manuscrit dans un tiroir, de peur des critiques ?
Non mais j’ai eu très peur lorsque j’ai donné mon histoire à lire pour la première fois !
Les questions bonus à compléter…

1.  Si j'étais un animal je serais…
Un ours. Pour hiberner en toute tranquillité en hiver, et vadrouiller nonchalamment en été
2.  Si je pouvais avoir un objet, n’importe lequel, peu importe le prix, ce serait…
3.  Si je pouvais entrer dans un roman, ce serait dans…
Le monde de Guy Gavriel Kay me passionne, j’entrerais avec joie dans n’importe lequel de ses romans.
4.  Si je pouvais entrer dans un film, ce serait dans …
La Guerre des Etoiles pour expérimenter un voyage à travers une galaxie, quelle qu’elle soit J
5.  Si je pouvais avoir une discutions avec un auteur, ce serait …
Le choix est difficile…Salman Rushdie, Paul Auster, Toni Morrison, Mario Vargas Llosa, Guy Gavriel Kay bien sûr, ou Henri Gougaud, un auteur français que j’adore particulièrement…
6.  Si je pouvais avoir une discussion avec un personnage de roman, ce serait … 
Difficile à dire…
7.  Si j'étais une citation, je serais …
Je vous en supplie
faites quelque chose
apprenez un pas
une danse
quelque chose qui vous justifie
qui vous donne le droit
d’être habillées de votre peau et de votre poil
apprenez à marcher et à rire
parce que ce serait trop bête
à la fin
que tant soient morts
et que vous viviez
sans rien faire de votre vie 

Charlotte Delbo, Une connaissance inutile.



Si vous êtes auteur et que vous désirez répondre à notre interview, n'hésitez pas à nous contacter via la page ALDN https://www.facebook.com/nouvellistesduweb?ref=hlpar mail: cuweuilpistache@hotmail.com


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Une erreur est survenue dans ce gadget