La différence entre Dieu et le chirurgien, c'est que Dieu ne se prend pas pour un chirurgien

dimanche 16 novembre 2014

Chronique 13 : Les gardiens de lumière, T1, L'éveil, Deborah J.M.


Titre: L'éveil, Les gardiens de lumière, tome 1
Nombre de pages : 232 
Genre : Fantastique, aventure, monde parallèle, mythes, romance


Résumé


Les apparences peuvent être trompeuses.


Et si je vous disais que derrière le monde que vous connaissez se cachent des créatures terrifiantes, et que les histoires et mythes sont réels, me croiriez-vous ?
J’étais comme vous, avant, une simple adolescente de 16 ans. Mais depuis cette soirée, rien n’est plus pareil. J’ai pénétré dans un univers peuplé de monstres et d’êtres dont je ne soupçonnais même pas l’existence. Ma vie n’était que mensonge. Malgré moi, je me retrouve au cœur d’un combat agitant des forces obscures. Je dois plonger au plus profond des ténèbres afin de sauver les gens que j’aime.
Mais même ici tout a un prix…

« Tous les mythes ont un commencement, Alanna, même l’imagination de l’homme a ses limites »


Avis


Pourquoi ce roman? Tout d'abord parce que c'est l'une de mes meilleurs e-copines qui l'a écrit! Mais en dehors de ça... vous l'avez vue cette couverture de folie? Mon Dieu! J'ai eu la chance de le découvrir en avant première, avant même que les éditions Kitsunegari ne l'aient découvert. Et j'en suis honorée! Je l'avais beaucoup aimé à l'époque. Je l'ai redécouvert aujourd'hui avec grand plaisir.

Si le personnage principal féminin (Alanna ou Lanna) a tendance à parfois m'exaspérer par ses réactions (Je ne réagirais sans doute pas différemment, mais quand on se trouve du bon côté de la barrière, c'est toujours plus facile de blablatter)... 
Le personnage masculin (AIDAN!) est un véritable coup de coeur! Un sens de la réplique délicieux. Un physique à vous liquéfier les yeux. Et une classe inégalable. Vous n'imaginez pas combien de fois j'ai pu relire l'instant de sa première apparition! Il est appuyé avec nonchalance contre un arbre, dans la pénombre, son arc pendant dans son dos. Là, au milieu d'étudiants saouls qui ne pensent qu'à faire la fête. Et mon Dieu! Qu'il est Badass! Vous l'aurez compris, j'ai un nouveau "Book's boyfriend". Un peu bad boys, un peu gentleman. Toujours là où on ne l'attend pas. Mais où on l'espérait tant! 
Les personnages secondaires sont tout aussi sympatiques! Avec une personnalité plutôt creusée. Tirant parfois sur le presque caricatural. Mais que l'on savoure avec plaisir. Une mention toute particulière pour Jellal qui, j'en suis persuadée, fera partie des chouchous des lecteurs.

Ce qui marque dans ce roman est avant tout la vitesse à laquelle l'auteur nous immerge dans l'histoire. Vous êtes bien instal... Eh bien vous êtes déjà partis depuis 10 bonnes pages! Alors j'espère que vous étiez d'ores et déjà bien accrochés! 
Comme je connaissais déjà l'histoire, les indices laissés par l'auteure me praissaient gros. Mais bon... mon avis est largement biaisé ici! Et même en connaissant tout, je me suis laissée reprendre par le fil du récit! L'histoire avance vite. Les relations entre les personnages progressent bien. 

Il me faut cependant soulever quelques point qui m'ont dérangés. Tout d'abord, j'ai trouvé certaines réactions de Lanna incohérentes. De même pour certains personnages secondaires. Incohérences surtout présentes au début, à dire vrai. Et ensuite, les répétitions d'idées. En tant que lecteur j'ai trouvé irritant de voir répéter plusieurs fois le même principe. J'avais envie de dire à l'héroïne: "Oh! Lanna, me prends pas pour un jambon, j'ai compris là!". Mais ça n'a gêné que peu gêné ma lecture. C'est un peu comme dans un TGV. Ça va si vite que tu ne verrais pas vraiment les 3 zombies sans bras qui déambulent sur le côté de la voie ferrée. Enfin... peut-être que je les verrais ceux-là. Quand même...

L'écriture est fluide. Heureusement au vu de la vitesse (Moi aussi, je me répète dans mes idées. As-tu compris, lecteur de chronique? CE RECIT VA VITE! ^^)! Car si la lecture accrochait trop souvent... le choc serait brutal. Et on aurait une sale tête en refermant le bouquin... Vraiment! 

En conclusion: Un très sympathique premier roman. Une auteure qui a pris beaucoup de risque en créant un monde complet et complexe qui ravira petits et grands amateurs de créatures en tout genre! Et ce risque, elle a bien fait de le prendre, croyez-moi!


Le petit plus : Aidan! (Le perso masculin) et la complexité de ce nouveau monde

Le petit moins : La répétition d'idées parfois gênante




  

Style d'écriture                                  3.5/5
Histoire                                             3.5/5
Appréciation générale                        8/10
Note globale                                 15/20

Super lecture


Mention nouvel auteur

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Une erreur est survenue dans ce gadget