La différence entre Dieu et le chirurgien, c'est que Dieu ne se prend pas pour un chirurgien

vendredi 11 juillet 2014

Chronique 8 : Penryn et la fin du monde, Tome 1 d'ANGELFALL.


Fiche technique

Titre: Penryn et la fin du monde
Tome 1 de la saga ANGELFALL
Auteur: Susan EE
Nombre de pages: 404
Editeur : Fleuve Edition, collection Territoires.

Résumé

Les anges ne sont pas ce que l'on croit. Ils détruisent le monde, éradiquent l'espèce humaine.

Dans San Francisco dévasté, Penryn, 17 ans, doit sauver sa jeune soeur, enlevées par ces monstres. Sa seule solution : forcer l'un d'eux à l'aider...

Raffe, privé de ses ailes, voit dans cette alliance contre-nature son dernier espoir. Une jeune femme et son pire ennemi se trouvent liés malgré eux.

Une relation dangereuse... Mais jusqu'à quel point ?

Mon avis

Je dois tout d'abord remercier l'auteur Cyborg Mell 2.2 pour ce roman, car c'est elle qui me l'a offert.

Dès la première page, on se retrouve plongé dans ce monde en crise où plane une terrible menace: Les anges. On fait d'emblée la connaissance de Penryn, de sa petite soeur handicapée et de leur mère qui souffre de paranoïa. 

Le personnage de Penryn est très attachant. Elle m'a beaucoup fait rire. Elle a un sacré caractère, et c'est heureux! Depuis de nombreuses années, comme son père avait disparu et que sa mère était "dingue", elle a du endosser le rôle de chef de famille. Pour son âge, l'héroïne est donc fort mature.

Très vite, nous rencontrons le personnage de Raffe. Et sincèrement... qui pourrait lui résister? Les cheveux noirs, les yeux bleus, le corps d'un apolon... Il se bat comme un Dieu, il est blessé, et il ne connaît pas grand chose au monde humain... Alors, qui veut lui servir de guide?  

Les deux personnages, forcés de cohabiter et de s'entraider, nous offre des joutes verbales tout simplement extraordinaires. Et l'ignorance de Raffe face au monde humain donne lieu à des situations tout à fait inattendues.

En vérité, la plupart des évènements sont inattendus! J'ai littéralement dévoré ce livre :) Il est bien écrit, les personnages sont hautement colorés et la fin est... sidérante. J'ai désiré tuer deux personnages.... Lentement... Et dans d'atroces souffrances. Si, si, je vous assure :)

Durant tout le récit, on a tout aussi peur, peut-être plus, que Penryn, qui progresse aussi furtivement que possible jusqu'au Nid, ou sa jeune soeur doit se trouver. La tension devient parfois insupportable! Cependant, à la fin, l'histoire retombe un peu, selon moi, et j'avoue me demander ce que contiendra le second tome...

Je soulignerai finalement un petit bonus: La maman de Penryn, qu'elle dit "Dingue". Elle est... fabuleuse! Elle se pense poursuivie par des démons et fait beaucoup de choses très étranges... Mais qui m'ont beaucoup fait rire. Un exemple: Elle a déguisé un cadavre en lui mettant du rouge à lèvre et en le mettant en position de Pin-up... C'était tellement... et superbement... HORS PROPOS!!! 

Le livre ne déborde pas de combats fabuleux ou de retournements de situation incongrus, mais je l'ai lu avec beaucoup de plaisir. Il me tarde déjà de lire la suite.

Mes notes

Style d'écriture                   4/5
Histoire                                  3/5
Appréciation général                   7.5/10

Note générale                               14,5/20


Super lecture

3 commentaires:

  1. J'ai beaucoup aimé ce livre, impatiente de lire le 2. Je constate que nous avons une scène hilarante en commun, cette maman est follement formidable !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi, impatiente (à tel point que j'hésite à l'acheter en anglais :p). J'ai relu le passage avec la maman plusieurs fois :p

      Supprimer
  2. Ah la maman de Penryn... doucement et profondément perturbée...

    RépondreSupprimer

Une erreur est survenue dans ce gadget